COLT SCENARIO

13 août 2006

Adieu

Enterré ah je te hais.

Je te hais. Regarde, tu me mets en colère.

http://lostinerg.canalblog.com

Posté par Colt à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 août 2006

Méditation Intempestive

J'ai perdu le mot: éplucher.

Qu'est-ce que t'as ? Tu veux qu'j't'épluche ? Oui.

Posté par Colt à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2006

Mes oreilles jouissent.

Je porte une robe blanche, qui me fait sac. Tout à l'heure je n'ai pas pu regarder ce film en entier, j'ai succombé à l'envie de le maîtriser.

Je vis d'étranges situations, depuis, depuis.

Conilhac, puis... Ces soirées tordues, où je n'irais plus. Des filles, Chytan en elles, leurs âmes subiront le feu éternel. Des renversements brusques et lourds comme des grands coups de bûches. Mais se répèter je n'aurais pas dû m'y rendre, cette phrase semble faire partie intégrante de moi, tout comme non et sans doute. Les doigts, ne sont plus les mêmes, où alors ce sont les touches. Ca ne court plus comme autrefois, le pire, c'est qu'elles y sont, mais qu'elles ne veulent pas sortir par les doigts. Il leur faut la corps entier, entier.

Posté par Colt à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Volée.

Retrouvés. Tous comme un sursaut, je les entends s'éloigner.

Sahara se repose tranquillement dans son hamac.

J'erre à travers moi, je me perds, un peu. Hier je m'en voulais tant qu'en rentrant mes pieds s'enlacaient.

Posté par Colt à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2006

Appartiens moi que je t'acheve.

Tu résistes... Tu ne devrais pas.

Posté par Colt à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juillet 2006

Case D.

Me voilà replongée dans la morne tranquilité du quotidien. Se lever, faire les mêmes choses, à quelques différences près. Toulon le blog de béton puant, Toulon l'ignominie du genre urbain.

Je retrouve ma rue. Le goudron de la route, l'odeur lourde et suffoccante d'un littoral pollué. Mon jardin, un vert trop vivant. J'ai envie de pleurer.

Dans quelques minutes, il ne me restera plus qu'à passer des coups de téléphone. Des coups, plein, une rafale. Pour deux petites illuminations cérébrales, même pas plus. Et puis tous ces gens qui gravitent autour de moi, qui ne servent à rien d'autre qu'à se combler entre eux. Il faut bien un prétexte, comme hier et l'appel. Seulement, je n'ai pas caché que ce n'était que pour sa voix.

Musique. Commotion cérébrale dûe à un sérieux déficit d'altruisme. Musique, elle a ma peau, c'est la seule.

Posté par Colt à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2006

Idéalisation Brusque

He climbs mountains

He forgets his name

Riding elephants

Posté par Colt à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2006

Non?

    Juste un lit de fer
Enchaînée à mes souvenirs
Déchaînée, prête à mourir
    Goût de larmes amères.

Bonsoir, bonsoir, des visages qui s'approchent puis disparaîssent. Ah ? Un petit tour? ET L'ERREUR

Posté par Colt à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2006

Supernovae

Un trou noir. Des bribes de souvenirs, embriqués les uns sur les autres, n'importe comment. Des flashs d'une lucidité inouïe, et autour un voile flou. Une vision à 5 degrés, contrôle improbable d'un corps inpossible à gérer, force corporelle décuplée.Agressivité fulgurante et féroce. J-Cardas ne s'étonne de rien.

Un phallus ?

Alors toi tu grimpes sur les automobiles ?

-  Ca ne m'étonne pas, tu sais.

Posté par Colt à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2006

Un vrai coup de foudre de cinéma.

Un vraicoup de foudre de cinéma.

Serpent et Champs. La Lune orange flouée. La nuit froide, le vent sec. Je ne trahis pas la route, je l'aime. Parfois, je ne fais pas tout à fait ce que je veux. Parfois, j'entends des voix, Une voix qui sonne,qui se déplace dans l'air, vibrations. J'entends les rires, Le rire qui frissonne dans le noir. Un coup de pied droit. Un autre Bruce Leeien.

Posté par Colt à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]